Aucun produit ne correspond à la sélection.

La glycémie - Comment la contrôler et la réguler ?

L'hyperglycémie peut être considérablement réduite dans le cas du diabète de type II grâce à un régime alimentaire approprié, à de l'exercice physique et à la réduction de l'excès de poids. Des compléments naturels tels que l'extrait de cannelle ou le chrome peuvent également contrer efficacement la résistance des cellules à l'insuline.

La glycémie est généralement définie comme la quantité de glucose dans le sang. Le glucose fournit l'énergie dont les cellules ont besoin pour leurs processus métaboliques.

Le cerveau, les glandes surrénales et les globules rouges, notamment, tirent leur énergie directement du glucose. Cependant, il est vital pour l'ensemble de l'organisme que la glycémie soit à un certain niveau.

La glycémie est régulée par les hormones que sont l'insuline, qui abaisse le taux de sucre dans le sang, et le glucagon, qui l'augmente. Le foie agit comme une réserve intermédiaire, transformant l'excès de sucre en graisse.

Si ce système est perturbé et que la glycémie est élevée en permanence, le patient souffre généralement de diabète sucré, ce qui nécessite un traitement approprié.

Quelles sont les causes de l'hyperglycémie ?

En règle générale, la hausse de la glycémie est due à une altération de la production d'insuline ou à une efficacité réduite de l'insuline au niveau des récepteurs de l'insuline. Le diabète de type I, par exemple, est dû à la destruction des cellules productrices d'insuline dans le pancréas.

Le résultat est une glycémie élevée en permanence. En revanche, chez les diabétiques de type II, l'insuline disponible ne peut pas fonctionner correctement. Divers facteurs de risque sont considérés comme en étant la cause, tels que le manque d'exercice, la suralimentation ou un régime alimentaire incorrect. La prédisposition héréditaire joue également un rôle dans le développement du diabète.

Symptômes : Comment se manifeste un taux de glycémie élevé ou bas ?

De nombreuses personnes ne remarquent pas tout de suite que leur glycémie est trop élevée, car le diabète de type II, en particulier, ne provoque pas de symptômes clairs pendant longtemps. Cependant, des symptômes tels qu'une soif accrue, des mictions fréquentes, de la fatigue et de l'épuisement peuvent être une indication d'une glycémie élevée.

En revanche, des taux de glycémie nettement plus élevés, comme dans le cas du diabète de type I, entraînent rapidement des troubles graves tels que des douleurs abdominales, des nausées, des vomissements et des problèmes respiratoires.

En revanche, l'hypoglycémie entraîne divers troubles neurologiques et liés au stress, tels que des nausées, des vertiges, des maux de tête, des palpitations, des tremblements ou des états de confusion.

Diagnostic : Comment peut-on détecter une hyperglycémie ?

Un test d'urine fournit déjà un premier indice, car le glucose est excrété dans l'urine lorsque le métabolisme du sucre est perturbé. Dans la plupart des cas, cependant, l'hyperglycémie est découverte par hasard lors d'un contrôle sanguin de routine.

Si la glycémie dépasse une valeur de 200 mg/dl, le diabète peut être clairement diagnostiqué. Si la valeur dépasse 100 mg/dl, des examens complémentaires doivent suivre. À cette fin, la glycémie est déterminée à la fois à jeun et deux heures après un repas.

En outre, les anticorps à l'insuline présents dans le sang permettent de savoir s'il s'agit d'un diabète de type 1. Pour le contrôle de la glycémie dans le cadre du traitement du diabète, il existe également des appareils de mesure simples qui déterminent la glycémie à partir d'une seule goutte de sang.

Traitement : Comment l'hyperglycémie est-elle traitée de manière conventionnelle ?

Alors que dans le diabète de type I, l'insuline manquante doit toujours être fournie par voie externe, le traitement du diabète de type II dépend avant tout de la coopération du patient. La glycémie peut souvent être abaissée par des mesures simples.

Outre une alimentation saine, ces mesures comprennent l'exercice physique et la réduction de l'excès de poids. Si ces mesures générales ne sont pas suffisantes, des médicaments spéciaux peuvent être utilisés pour augmenter l'effet de l'insuline.

Ce n'est que si la glycémie ne peut être normalisée avec ces médicaments que l'administration d'insuline est nécessaire pour le diabète de type II.

Réduire la glycémie de manière naturelle

La nature peut également aider à traiter le diabète en améliorant l'effet de l'insuline. Il s'agit surtout de la cannelle, de l'aloe vera, du melon amer, de l'ortie, du fenugrec ou de la Stévia.

En outre, la nature offre également de nombreuses substances actives qui aident à prévenir les maladies secondaires du diabète, telles que les troubles circulatoires. Par exemple, un traitement préventif avec des préparations à base de ginkgo ou d'ail s'est avéré efficace pour protéger les vaisseaux fins.

Prévention : Peut-on éviter l'hyperglycémie ?

Contrairement au diabète de type I, le développement du diabète de type II peut être retardé, voire empêché, par certaines mesures. Par exemple, l'exercice physique favorise non seulement l'activité insulinique, mais contribue également à réduire l'excès de poids. En outre, une alimentation saine a un effet positif sur la glycémie.

Conseils pour gérer le diabète :

  • La glycémie étant le reflet du métabolisme du sucre, les patients diabétiques ou ceux qui y sont prédisposés doivent la mesurer quotidiennement. Cela peut aider à déterminer si l'exercice, le régime alimentaire et les médicaments sont équilibrés.
  • Une information spéciale sur le diabète aide à comprendre et à gérer la maladie.
  • Le surdosage de médicaments ou les régimes radicaux peuvent provoquer une hypoglycémie chez les diabétiques, qu'il faut corriger au plus vite en administrant du glucose.
  • Les pieds en particulier doivent être surveillés de près chez les diabétiques, car un taux de glycémie trop élevé endommage notamment les vaisseaux terminaux.
Vitamine D

Vitamine D

La vitamine D est la clé de notre santé. Jusqu'à présent, on considérait que la vitamine D servait principalement à renforcer les os. Cependant, des études récentes montrent qu'il existe des récepteurs de vitamine D dans presque tous les organes et tissus, ce qui signifie que la vitamine D a des effets de grande portée sur la plupart des processus métaboliques de l'organisme.

Plus d'informations sur Vitamine D ›

Biotine

Biotine

Une belle peau soyeuse et des cheveux pleins et brillants ont besoin de biotine. C'est pourquoi la biotine est appelée la vitamine de la beauté. La biotine peut faire plus pour votre beauté que les produits cosmétiques les plus prometteurs du monde. Une carence n'affecte pas seulement la peau et les cheveux, mais aussi le métabolisme énergétique. Sans biotine, des fluctuations de la glycémie se produisent et un appétit gourmand s'installe.

Plus d'informations sur Biotine ›

Zinc

Zinc

Le zinc est un composant de près de 300 enzymes qui contrôlent les processus vitaux de l'organisme. Le zinc est particulièrement important pour la croissance, la fertilité et le système immunitaire. Il favorise la cicatrisation des plaies et prévient la chute des cheveux. Le zinc favorise la formation des hormones sexuelles mâles et protège la prostate.

Plus d'informations sur Zinc ›

Please visit the online shop in your region. Simply click on the according flag symbol!