Astaxanthine - le puissant antioxydant des algues

Informations, effets, dosage, effets secondaires

L'astaxanthine permet de rester jeune et en forme, augmente les performances, protège le cœur, soulage les douleurs articulaires, réduit les processus inflammatoires, renforce le système immunitaire, améliore la vision, aide à lutter contre la stérilité, agit comme un écran solaire naturel de l'intérieur et bien plus encore.[1]

Qu'est-ce que l'astaxanthine ?

La popularité croissante de l'astaxanthine en tant que complément alimentaire anti-âge a été confirmée par des chercheurs de renom, des spécialistes de la santé et des athlètes professionnels du monde entier.

L'astaxanthine est le plus puissant antioxydant et donc le plus puissant capteur de radicaux des molécules d'oxygène singulet :

  • 6000 fois plus forte que la vitamine C
  • 800 fois plus forte que le CoQ10
  • 550 fois plus forte que les catéchines de thé vert
  • 550 fois plus forte que la vitamine E (alpha tocophérol)
  • 75 fois plus forte que l'acide alpha lipoïque
  • 40 fois plus forte que le bêta-carotène
  • 17 fois plus forte que l'extrait de pépins de raisin OPC

Que sont les radicaux libres ?

Les radicaux libres sont des composés hautement réactifs qui se forment constamment dans notre corps, ce qui est un processus naturel dans les organismes vivants. On les trouve dans l'air pollué, la fumée de cigarette, les rayons ultraviolets (UV) du soleil et la graisse rance. Les problèmes ne surviennent que lorsqu'il n'y a pas d'antioxydants disponibles pour contrôler ces molécules agressives et donc leurs dommages aux cellules du corps.

Les antioxydants désamorcent donc les dangereux radicaux libres avant qu'ils n'aient la possibilité d'endommager les protéines, les graisses et l'ADN des cellules par oxydation. Ces dommages font vieillir les gens plus rapidement et favorisent le développement de maladies telles que le cancer, les maladies cardiaques, la détérioration cognitive, le diabète et bien d'autres encore.[2]

Astaxanthine - un puissant antioxydant

Un apport suffisant d'antioxydants est donc nécessaire pour protéger les cellules du corps contre les radicaux libres. L'astaxanthine, un caroténoïde, est considérée comme le plus puissant destructeur de radicaux. D'une part, elle absorbe l'énergie libérée par les radicaux libres, ce qui entraîne la décomposition du caroténoïde, mais empêche en même temps que les cellules environnantes soient endommagées.

Les radicaux libres endommagent les cellules du corps en arrachant un électron aux propres molécules du corps. Cette molécule devient alors également un radical libre, déclenchant une réaction en chaîne qui conduit à l'effondrement d'une cellule vivante. L'astaxanthine peut neutraliser les radicaux libres et ainsi interrompre cette réaction en chaîne et donc l'effet dommageable.

Il est important de savoir que les dommages causés par les radicaux libres augmentent avec l'âge, ce qui rend l'apport d'antioxydants tels que l'astaxanthine de plus en plus important avec l'âge.

L'astaxanthine offre une protection cellulaire unique car sa structure à longue chaîne et ses groupes terminaux polaires peuvent recouvrir la membrane cellulaire à double couche, ce qui rend l'astaxanthine beaucoup plus apte à protéger contre le stress oxydatif.

L'astaxanthine peut neutraliser les radicaux libres dans les zones de la membrane cellulaire qui aiment l'eau et la graisse. C'est une grande différence avec les autres antioxydants, qui agissent soit uniquement à l'intérieur (comme la vitamine E et le bêta-carotène), soit à l'extérieur (comme la vitamine C) de la membrane cellulaire.

L'astaxanthine a également la valeur ORAC (Oxygen Radical Absorbance Capacity) la plus élevée de toutes les substances super-vitales antioxydantes. ORAC est une méthode de mesure du pouvoir antioxydant contre les radicaux peroxyles, les radicaux hydroxyles, les radicaux peroxynitrites, les radicaux superoxydes et l'oxygène singulet.

Pourquoi l'astaxanthine est-elle supérieure aux autres antioxydants ?

L'astaxanthine est supérieure aux autres antioxydants car sa structure à longue chaîne et ses groupes terminaux polaires peuvent recouvrir la membrane cellulaire à double couche, ce qui fait que l'astaxanthine protège beaucoup mieux contre le stress oxydatif.

L'astaxanthine peut neutraliser les radicaux libres dans les zones hydrosolubles et liposolubles de la membrane cellulaire. C'est une différence majeure par rapport aux autres antioxydants, qui agissent soit uniquement à l'intérieur (comme la vitamine E et le bêta-carotène), soit à l'extérieur (comme la vitamine C) de la membrane cellulaire.[3]

Astaxanthine - excellente protection des mitochondries

Les recherches montrent ce qui suit :

  • L'astaxanthine est 1 000 fois plus efficace contre la peroxydation des lipides dans les mitochondries que la vitamine E
  • L'astaxanthine protège les antioxydants endogènes contre une dégradation prématurée
  • L'astaxanthine réduit les lésions de l'ADN et la mort prématurée des cellules causées par l'oxydation et l'oxygène C-réactif dans le plasma sanguin
  • L'astaxanthine traverse la barrière hémato-rétinienne du cerveau, ce qui a des effets neuroprotecteurs et réduit la fatigue oculaire
  • L'astaxanthine est un anti-inflammatoire efficace. Plusieurs études in vitro et in vivo montrent que l'astaxanthine supprime fortement la translocation nucléaire de la réponse inflammatoire du NFkB, qui est la cause principale de la plupart des maladies dégénératives.

Quel sont les effets de l'astaxanthine ?

  • Protège la peau contre les dommages causés par les UV, qui pourraient endommager l'ADN de la peau,
  • Lutte contre le vieillissement prématuré de la peau et donc contre la formation de rides[4] [5],
  • Lutte contre le développement des taches de rousseur et des taches de vieillesse,
  • Améliore la mémoire à court terme et prévient la démence [6],
  • Réduit l'oxydation des LDL dans le sang et donc le risque d'artériosclérose,
  • Augmente les niveaux de HDL et réduit les triglycérides,
  • Améliore la défense immunitaire de l'organisme,
  • Protège les cellules du corps contre la dégénérescence et peut donc réduire le risque de cancer [7],
  • Réduit les effets néfastes de l'hyperglycémie,
  • Peut soulager les brûlures d'estomac causées par Helicobacter pylori,
  • Améliore le fonctionnement de la rétine centrale et protège les yeux des rayons UV,
  • Peut réduire l'intensité et la durée du syndrome du canal carpien,
  • Améliore la qualité et la fonction des spermatozoïdes,
  • Peut augmenter la performance sportive jusqu'à 55%.

Quelle est la dose idéale d'astaxanthine ?

En général, les experts recommandent un apport de 4 à 8 mg d'astaxanthine par jour. Elle est également considérée comme la dose idéale pour les athlètes qui subissent un stress oxydatif sévère, pour les personnes qui sont exposées à une lumière solaire excessive, ou pour les personnes telles que les pilotes qui sont exposés à de grandes quantités de rayonnements ionisants.

Comme l'astaxanthine s'accumule dans l'organisme, ses bienfaits sont accrus si elle est prise régulièrement. Les personnes qui ont des problèmes de santé spécifiques peuvent commencer par une dose plus élevée pendant quelques semaines, puis la réduire.

Personne n'a encore fixé un niveau maximum et donc déterminé la dose maximale d'astaxanthine que le corps peut absorber. Rappelez-vous : l'astaxanthine n'est pas un médicament, mais une substance vitale qui se trouve naturellement dans les aliments consommés depuis des milliers d'années.

Dans diverses études cliniques sur des personnes prenant de l'astaxanthine pour déterminer son effet sur divers problèmes de santé, le dosage s'est situé entre 1,8 mg et 100 mg par jour, soit en une seule dose, soit réparti sur la journée.

Les personnes souffrant d'arthrite, de tendovaginite ou du syndrome du canal carpien pourraient donc commencer par une dose de 12 mg d'astaxanthine par jour, alors que quelqu'un qui ne prend de l'astaxanthine que pour son effet antioxydant ou qui veut renforcer son système immunitaire pourrait commencer par une dose de 4 mg par jour.

Comme mentionné ailleurs, l'astaxanthine est également un composant de l'huile de krill. Selon la marque d'huile de krill, l'astaxanthine par dose recommandée d'huile de krill varie entre 40 microgrammes et 1,2 milligramme par dose.

L'astaxanthine a-t-elle des effets secondaires ?

De nombreuses études ont été menées pour évaluer la sécurité de l'astaxanthine. Dans aucune de ces études, des effets secondaires n'ont pu être observés.

Certaines informations sur Internet suggèrent qu'une consommation excessive d'astaxanthine peut provoquer une rougeur de la peau (comparable à la consommation excessive de jus de carotte, qui provoque une décoloration de l'orange due au bêta-carotène). Cependant, nous n'avons trouvé aucune étude scientifique à ce sujet.

Aucun des effets secondaires suivants n'a été observé lors de la prise d'astaxanthine naturelle de Haematocuccuspluvialis :

  • Signes de toxicité :
  • Interactions négatives avec un médicament,
  • Interactions négatives avec un complément alimentaire,
  • Interactions négatives avec les aliments,
  • Réactions allergiques.

Au moins huit études cliniques ont été menées sur plus de 180 personnes, évaluant la sécurité, la biodisponibilité et les aspects cliniques relatifs au stress oxydatif, à l'inflammation ou au système cardiovasculaire de l'astaxanthine. Aucun effet secondaire n'a été observé.

Une étude a démontré l'innocuité de l'astaxanthine en examinant 35 adultes en bonne santé âgés de 35 à 69 ans dans le cadre d'une étude randomisée, en double aveugle et contrôlée par placebo. 19 participants ont pris trois gélules par jour, contenant chacune 2 mg d'astaxanthine dans de l'huile de carthame.

Les autres ont reçu un placebo contenant uniquement de l'huile de carthame. Les chercheurs n'ont trouvé aucune différence significative entre le groupe traité et le groupe placebo après huit semaines et ont conclu que 6 mg d'astaxanthine provenant de l'extrait d'algue H. pluvialis par jour peuvent être consommés en toute sécurité par des adultes en bonne santé.

Selon de nombreuses études menées sur des personnes prenant de l'astaxanthine naturelle de diverses sources et à différentes doses, les effets secondaires ne sont pas préoccupants.

L'astaxanthine, qui est dérivée de souches mutantes du champignon de levure Phaffiarhodozyma (par opposition à l'astaxanthine naturelle), a été approuvée pour certains types d'aliments pour animaux de compagnie, mais son utilisation chez l'homme est sévèrement limitée et est complètement interdite dans de nombreux pays. On n'en sait pas assez sur cette souche pour pouvoir parler avec certitude de ses dangers ou de ses effets secondaires.

L'astaxanthine et le cœur

Les maladies cardiovasculaires sont la première cause de mortalité aux États-Unis chaque année depuis 1900 (sauf en 1918, lors de l'épidémie de grippe).

Dans ce pays, une personne meurt d'une maladie cardiovasculaire toutes les 35 secondes. Les maladies cardiovasculaires induisent la mort de davantage de personnes que les quatre causes de décès suivantes combinées (cancer, maladies chroniques des voies respiratoires inférieures, accidents et diabète).

Si les maladies cardiovasculaires pouvaient être vaincues, l'espérance de vie augmenterait de près de sept ans.

L'astaxanthine est positive pour les lipides sanguins

Les lipides du sang sont le principal composant des cellules végétales et animales et sont vitaux pour l'ensemble de notre système car ils agissent comme une source de carburant. L'astaxanthine a une activité antioxydante plus forte que les autres caroténoïdes pour protéger les lipides sanguins.

Lorsque l'astaxanthine est plus présente, la production de cholestérol HDL (le "bon" cholestérol) augmente et le cholestérol LDL (le "mauvais" cholestérol) est protégé des dommages causés par les radicaux libres.

Les dommages causés par les radicaux libres au cholestérol LDL constituent une étape importante dans le développement de l'artériosclérose, car le LDL oxydé endommage le revêtement des vaisseaux sanguins.

Des adultes prenant un supplément d'astaxanthine ont été comparés à un groupe ne prenant pas de supplément. Ceux qui ont pris de l'astaxanthine ont eu une oxydation LDL beaucoup plus faible dans le sang, ce qui réduit le risque d'artériosclérose.

L'astaxanthine protège le cœur

Des chercheurs de l'université de Kuopio, en Finlande, ont étudié plus en détail la protection de la santé cardiaque par l'astaxanthine au sein d'un groupe de non-fumeurs en bonne santé.

Dans cette étude en double aveugle, la moitié des hommes ont reçu 8 mg d'astaxanthine comme complément alimentaire, tandis que l'autre moitié a reçu un placebo. Pendant les trois mois de l'étude, les chercheurs ont mesuré les niveaux d'astaxanthine et surveillé la peroxydation des lipides.

L'astaxanthine était bien tolérée et sa consommation également. Les taux sanguins d'astaxanthine du groupe prenant le supplément avaient augmenté de manière significative. Plus important encore est le fait que l'oxydation des acides gras pendant l'absorption d'astaxanthine a été considérablement réduite.

Dans une autre étude clinique, des adultes moyens en bonne santé ont reçu de l'astaxanthine à des doses de 0, 6, 12 ou 18 mg par jour pendant trois mois.[8]

Tous ceux qui ont pris de l'astaxanthine, quelle que soit la dose, ont bénéficié d'une diminution des taux de triglycérides et d'une augmentation des taux de HDL, deux facteurs qui contribuent à la santé cardiaque. Les doses de 12 et 18 mg d'astaxanthine ont été particulièrement efficaces pour réduire les niveaux de triglycérides.

Une autre conclusion notable de cette étude est que la prise d'astaxanthine aux doses de 12 et 18 mg augmente la quantité d'adiponectine produite.

L'adiponectine est une hormone produite par les cellules adipeuses. Elle a plusieurs effets positifs sur l'organisme et aide, par exemple, l'insuline à contrôler plus efficacement le taux de sucre dans le sang.[9]

L'astaxanthine fait baisser la tension artérielle

L'astaxanthine semble avoir de nombreux effets positifs sur le système circulatoire.

Lorsqu'un groupe de 20 hommes a pris soit de l'astaxanthine soit un placebo, les chercheurs ont découvert une augmentation significative du flux sanguin dans les capillaires périphériques.

Un autre domaine dans lequel l'astaxanthine montre des résultats prometteurs est celui de l'obtention d'une tension artérielle saine.

Dans une étude portant sur 20 femmes ménopausées en bonne santé, il a été constaté qu'une administration d'astaxanthine pendant huit semaines en tant que complément alimentaire réduisait de manière significative la tension artérielle systolique et diastolique.

Une autre étude menée sur un groupe de 127 adultes a montré une réduction significative de la tension artérielle systolique après avoir pris 4 mg d'astaxanthine par jour pendant un mois seulement.

Astaxanthine et infertilité

Un homme sur dix en âge de procréer est touché par l'infertilité, c'est-à-dire l'incapacité à procréer après au moins un an de rapports sexuels non protégés. Les spermatozoïdes peuvent être exposés à des espèces réactives de l'oxygène et être endommagés par celles-ci.

On observe une production accrue de ces radicaux libres chez de nombreux hommes dont la fertilité est réduite. Les spermatozoïdes eux-mêmes n'ont pas de système de défense contre les radicaux libres et sont très sensibles à l'attaque des radicaux libres en raison des acides gras de la membrane spermatique.

C'est là que l'astaxanthine entre en jeu. Des études menées chez l'homme montrent que la qualité et la fonction du sperme s'améliorent lorsque l'astaxanthine est prise comme complément alimentaire.[10]

Bien que ce soit une bonne nouvelle, il est encore plus important pour les couples de parvenir à une grossesse. Cette étude montre que les suppléments d'astaxanthine ont augmenté à la fois le nombre de grossesses spontanées et le nombre de grossesses après insémination intra-utérine.

Lorsqu'un groupe de 30 hommes infertiles (avec leurs partenaires) ont suivi un traitement contre la stérilité (principalement l'insémination intra-utérine), les chercheurs leur ont administré soit un placebo, soit une dose quotidienne de 16 mg d'astaxanthine sous forme de complément alimentaire pendant une période de trois mois.

Dans le groupe de l'astaxanthine, le nombre d'espèces d'oxygène réactif a été considérablement réduit et la vitesse du sperme a augmenté. Environ 10 % des partenaires du groupe placebo sont tombées enceintes pendant l'étude, tandis que 55 % des partenaires du groupe astaxanthine sont tombées enceintes.[11]

Astaxanthine et testostérone

Les changements hormonaux font naturellement partie du vieillissement chez les hommes, mais contrairement à la ménopause féminine (qui se produit sur une période relativement courte), la ménopause masculine - ou andropause - est un événement plus long et plus lent au cours duquel les niveaux de testostérone diminuent de façon égale à chaque décennie à partir de 40 ans.

Un faible taux de testostérone réduit la masse musculaire, la libido et l'énergie, tout en augmentant le risque de dépression. L'astaxanthine peut aider à maintenir les niveaux naturels de testostérone chez les hommes vieillissants. Un groupe de 42 hommes en bonne santé a pris une à deux doses d'une combinaison d'astaxanthine et a vu l'extrait de palmier quotidiennement pendant deux semaines.

Dans les groupes à forte dose et à faible dose, une augmentation du taux de testostérone a été observée après seulement trois jours, ce qui montre que même une dose plus faible est efficace.

L'astaxanthine et le système immunitaire

Les cellules du système immunitaire sont extrêmement sensibles aux dommages causés par les radicaux libres, en partie parce que leurs membranes cellulaires contiennent un pourcentage élevé d'acides gras polyinsaturés (une cible importante des radicaux libres).

Les antioxydants en général, et l'astaxanthine en particulier, offrent une protection importante contre les attaques de radicaux libres afin de maintenir les défenses du système immunitaire.

Bien qu'il existe de nombreuses études sur les animaux et dans les laboratoires traitant de l'astaxanthine et de l'immunité, il y avait jusqu'à récemment un manque de recherche clinique chez l'homme.

Dans la première étude sur les humains visant à étudier les effets de l'astaxanthine sur la réponse immunitaire, des chercheurs de l'université de l'État de Washington ont réparti 42 femmes en trois groupes : [12]

  • Placebo,
  • 2 mg d'astaxanthine,
  • 8 mg d'astaxanthine.
Après huit semaines de prise de cette dose d'astaxanthine par jour, la quantité d'astaxanthine dans le sang des deux groupes d'astaxanthine était significativement plus élevée.

Les deux groupes d'astaxanthine ont amélioré l'activité des cellules tueuses naturelles qui ciblent et détruisent les cellules infectées par des virus.

La prise d'astaxanthine a également augmenté les niveaux de cellules T et B, qui sont des cellules clés du système immunitaire. Cette étude a également révélé qu'un marqueur de dommages à l'ADN était significativement plus faible dans les groupes astaxanthine que dans le groupe placebo.

De plus, les femmes qui ont pris un supplément d'astaxanthine ont eu beaucoup moins de protéines C-réactives (un marqueur de l'inflammation).

Lorsqu'une inflammation se produit, un radical libre, la molécule réactive de l'oxygène, est libérée sur le site de l'inflammation, ce qui rend les tissus environnants susceptibles d'être endommagés par les radicaux libres.

Ces molécules d'oxygène réactives peuvent exacerber les problèmes de santé liés à l'inflammation.

L'astaxanthine et le sport

Dans une étude révolutionnaire sur l'astaxanthine réalisée en 2008, il a été constaté que l'astaxanthine améliore considérablement l'endurance et la force des culturistes et des athlètes de compétition. Les performances sportives se sont améliorées de 55 % chez ceux qui n'ont pris que 4 mg d'astaxanthine par jour pendant six mois.

L'étude sur l'astaxanthine réalisée en 2008 par Curt Malmsten et AkeLignell a examiné les effets de l'astaxanthine sur les performances physiques.

Quarante étudiants ont participé à cette étude en double aveugle, contrôlée par placebo, sur l'astaxanthine. Vingt étudiants ont reçu des gélules contenant 4 mg d'astaxanthine. Les vingt autres ont reçu un placebo pendant six mois.

Les indicateurs de force physique étudiés étaient la force/endurance, la condition physique et la force/explosivité, en utilisant des exercices standard pour les mesurer.

La force de base de chaque élève a été testée avant de prendre le complément alimentaire Astaxanthine. Les étudiants qui ont pris la véritable astaxanthine pendant six mois ont connu une augmentation moyenne du nombre de squats de 54,9 % ou 27,05 squats (de 49,32 à 76,37).[13]

Amélioration de la performance sportive après 6 mois

Les performances des élèves qui ont pris le placebo se sont améliorées de 19,5 %, soit 9,0 squats (de 46,06 à 55,06). L'augmentation du groupe prenant le supplément d'astaxanthine a donc été trois fois plus importante que l'amélioration du groupe placebo (P=0,047).

Aucun des autres tests sur l'amidon ne différait de manière significative entre les groupes à la fin de la période d'étude. Sur la base de leurs recherches, les chercheurs ont conclu que l'astaxanthine améliore la force et l'endurance dans les performances sportives.

Les avantages physiques de l'astaxanthine ne peuvent pas non plus s'expliquer par une augmentation de la masse musculaire, car les étudiants n'ont pas connu de gain de poids significatif.

Selon eux, l'astaxanthine protège la membrane cellulaire, y compris la membrane mitochondriale, du stress oxydatif associé à un exercice intense. Il est possible que l'astaxanthine assure ainsi la fonctionnalité des cellules musculaires.

De nouvelles recherches sur l'astaxanthine confirment le résultat

Les chercheurs affirment que les avantages observés de l'astaxanthine pour les performances physiques ont été confirmés par des études scientifiques antérieures sur l'astaxanthine chez les souris, dans lesquelles le temps de nage intensive a été prolongé [15], et par une autre étude sur l'astaxanthine qui a montré des biomarqueurs plus faibles pour la fatigue musculaire chez l'homme.

L'astaxanthine augmente les performances musculaires de 55% lorsque 4 mg sont pris pendant 6 mois. C'est la principale conclusion de la première partie, et les chercheurs Lignell et Malmsten ont également examiné des études antérieures sur l'astaxanthine pour trouver des preuves de la manière dont l'astaxanthine améliore les performances sportives.

Études antérieures sur l'astaxanthine :

Avant que Malmsten et Lignell ne fassent leur étude d'endurance avec l'astaxanthine, Sawaki avait déjà étudié les effets de l'astaxanthine sur les performances athlétiques.[12]

Dans son étude sur l'astaxanthine, il a confirmé une meilleure vision et moins de fatigue musculaire chez les gens. En particulier, la réduction de la fatigue musculaire causée par l'astaxanthine a été observée sous la forme d'un taux de créatine kinase (CK) beaucoup plus faible dans le sang des personnes pratiquant un sport.

De plus, l'acide lactique dans le sang des sportifs a été fortement réduit par la prise d'astaxanthine. Comme la créatine kinase et l'acide lactique sont des biomarqueurs de fatigue acceptés, Sawaki a conclu que l'astaxanthine réduit significativement la fatigue musculaire chez l'homme.

Moins de fatigue musculaire

Lors d'expérimentations animales, le scientifique Aoi a montré que l'astaxanthine réduit les dommages musculaires chez les souris qui sont amenées à leurs limites de performance. Il a également conclu que l'astaxanthine améliore le métabolisme des graisses musculaires pendant l'entraînement en protégeant la carnitine mitochondriale de l'oxydation.

L'astaxanthine améliore la condition physique

Les effets de l'astaxanthine sur la forme physique ont été mesurés à une charge inférieure à la charge maximale jusqu'à l'obtention d'un pouls constant. L'entraînement a été effectué sous la forme d'un exercice de marche avec un pas de 32 centimètres de haut, à raison de 25 pas par minute.

Chaque personne était équipée d'une bouteille d'air respirable de 17 kilos, utilisée par les respirateurs.

On considère qu'une impulsion constante est obtenue lorsque le changement d'impulsion d'une minute à l'autre est inférieur à trois. Toutes les personnes ont obtenu un pouls constant en six à neuf minutes.

Les effets de l'astaxanthine sur la force/endurance ont été mesurés en déterminant le nombre de squats que chaque élève pouvait effectuer sur unmultipresse standard. Les élèves se sont échauffés sur un vélo pendant trois minutes.

Les accroupissements impliquaient de plier les genoux à un angle de 90 degrés, qui était fixé par une chaise réglable. Les étudiants ont tenu un haltère de 42,5 kilos pendant la formation.

Les effets de l'astaxanthine sur la force/explosivité ont été mesurés pendant trente secondes à l'aide d'une machine Wingate. Une fois de plus, les élèves se sont échauffés sur un vélo pendant 3 minutes. L'exercice Wingate consistait à faire du vélo avec une charge calculée individuellement en fonction du poids du corps.

Le test portait sur l'effort maximal en cinq secondes - une période de repos ou de cyclage lent de soixante secondes, suivie d'un effort maximal en trente secondes. Les effets ont été déterminés pour ces trente dernières secondes.

Les deux chercheurs ont trouvé l'amélioration de la force et de l'endurance extrêmement intéressante car il n'y a pas de mécanisme évident qui puisse expliquer la meilleure performance musculaire et la meilleure tolérance à l'acide lactique.

Conclusions de l'étude sur l'astaxanthine

Les groupes astaxanthine et placebo n'ont montré aucune différence de forme physique. Le groupe placebo a gagné 2,1 kilogrammes en moyenne, tandis que le groupe astaxanthine a gagné 1 kilogramme en moyenne.

La différence de gain de poids n'était pas statistiquement significative. De même, aucune différence de rythme cardiaque au repos n'a été observée entre les étudiants prenant de l'astaxanthine et le placebo. Le pouls a diminué en moyenne de 1,31 par minute dans le groupe placebo et de 1,75 par minute en moyenne dans le groupe astaxanthine.

Les effets sur la résistance/explosivité n'ont pas non plus été significatifs. La diminution moyenne dans le groupe placebo a été de 5,81, tandis que la diminution moyenne dans le groupe astaxanthine a été de 4,13.

La principale conclusion de l'étude clinique est qu'il y a eu un changement significatif et positif de la force/explosivité dans le groupe d'étudiants prenant de l'astaxanthine. Le groupe placebo a augmenté le nombre de squats de 9 (plus ou moins 6,28) après six mois.

Le groupe astaxanthine a augmenté le nombre de squats de façon significative de 27,05 (plus ou moins 6,12) par rapport aux résultats obtenus avant le début de la supplémentation en astaxanthine. Les scientifiques sont convaincus de ce résultat en raison d'une valeur P de 0,047.

Les résultats originaux de l'étude ont été publiés dans Carotenoid Science, Vol.13, 2008 ISSN 1880-5671 21.

L'astaxanthine protège les yeux

La dégénérescence maculaire liée à l'âge est une maladie progressive qui affecte la partie centrale de la rétine appelée macula. En fait, c'est l'une des principales causes de cécité.

Il existe de nombreuses preuves que deux caroténoïdes - la lutéine et la zéaxanthine - ont une influence directe sur l'évolution de cette maladie.

Ce sont les caroténoïdes les plus importants du pigment maculaire, qui protège contre les dommages causés à la rétine par la lumière et la dégénérescence maculaire. Ces caroténoïdes protègent également les yeux des dommages causés par les radicaux libres sous l'effet des UV.

Il est intéressant de noter que la structure de l'astaxanthine est très similaire à celle de la lutéine et de la zéaxanthine, ce qui signifie qu'elle pourrait avoir un effet antioxydant encore plus important que ces caroténoïdes en termes de protection contre les rayons UV.

L'astaxanthine peut traverser la barrière hémato-encéphalique et il a été démontré qu'elle se dépose dans la rétine des mammifères. Des études sur les animaux montrent que les photorécepteurs de la rétine des animaux recevant de l'astaxanthine comme complément alimentaire sont moins endommagés par la lumière UV et récupèrent plus rapidement que ceux des animaux ne recevant pas ce caroténoïde.

Cette protection de la rétine est en partie obtenue en empêchant la dégénérescence des photorécepteurs de l'œil.

Des chercheurs italiens ont mené un essai clinique très positif chez l'homme afin de tester l'astaxanthine pour le traitement de la dégénérescence maculaire liée à l'âge.

Dans cette étude, 27 patients atteints de cette maladie oculaire ont reçu soit aucun complément alimentaire, soit une combinaison de 4 mg d'astaxanthine avec d'autres compléments alimentaires favorisant la vision (vitamine C, vitamine E, zinc, cuivre, lutéine et zéaxanthine).

Ce cocktail de complément alimentaire a été pris quotidiennement pendant 12 mois. Il a été démontré qu'un tel régime de complément alimentaire améliore le fonctionnement de la rétine centrale.

La cataracte est une autre cause fréquente de cécité et de réduction de la vision chez les personnes âgées. Les facteurs qui retardent ou préviennent la cataracte peuvent améliorer considérablement la qualité de vie de nombreuses personnes âgées.

Les nutritionnistes s'intéressent depuis longtemps aux compléments alimentaires pour traiter la cataracte, car les radicaux libres sont une cause majeure de cataracte.

Une étude sur les athlètes (joueurs de handball) a montré que la prise d'astaxanthine améliore l'acuité visuelle - en particulier la perception de la profondeur.

Une autre étude portant sur des personnes, cette fois des employés de bureau qui travaillent toute la journée devant un ordinateur, a montré que la prise d'un supplément d'astaxanthine entraîne une amélioration de l'acuité visuelle.

Astaxanthine et brûlures d'estomac

Une grande partie de la population souffre de brûlures d'estomac et d'une mauvaise santé digestive en général. Les symptômes de la dyspepsie (indigestion, brûlures d'estomac et gêne générale dans l'abdomen) sont très fréquents et touchent un quart des adultes. La plupart de ces symptômes sont associés à une infection par Helicobacter pylori.

L'environnement hostile de l'estomac empêche généralement l'infection par les bactéries les plus courantes, qui sont ingérées par l'ingestion d'aliments et de boissons non stériles.

L'Helicobacter pylori se distingue des autres bactéries car elle se développe dans l'acide gastrique. On estime que 20 % des personnes de moins de 40 ans et 50 % des personnes de plus de 60 ans sont infectées par H. pylori.

L'infection par l'H. pylori augmente la production d'espèces réactives de l'oxygène, ce qui entraîne un stress oxydatif beaucoup plus important dans la paroi de l'estomac et une inflammation.

Dans une étude pilote, dix participants atteints d'une infection à H. pylori ont pris de l'astaxanthine et ont observé un fort soulagement des symptômes des problèmes d'estomac tels que les brûlures d'estomac. Sur la base de ces résultats positifs, les scientifiques ont mené une étude plus vaste, en double aveugle.

Dans cette étude, différentes doses d'astaxanthine (16mg ou 40mg) ont été comparées à un placebo sur une période de quatre semaines dans un groupe de 132 adultes souffrant de dyspepsie.

La dose plus élevée d'astaxanthine a réduit de manière significative les symptômes des brûlures d'estomac, un effet qui était le plus évident chez les patients infectés par l'H. pylori.

Des travaux supplémentaires avec des patients souffrant de dyspepsie ont confirmé la capacité de l'astaxanthine (40 mg par jour) à réduire la gastrite chez les personnes ayant été testées positives pour une infection à H. pylori.

En quoi l'astaxanthine naturelle est-elle différente de l'astaxanthine synthétique ?

L'astaxanthine naturelle donne sa couleur au saumon sauvage. Elle est biosynthétisée à partir de microalgues vertes vivantes (HaematococcusPluvialis).

Presque toutes les études montrant les avantages de l'astaxanthine sur la santé humaine ont été menées avec de l'astaxanthine naturelle.

L'astaxanthine synthétique est utilisée comme additif alimentaire pour le saumon, les crabes, les crevettes, les poulets et dans la production d'œufs.

L'astaxanthine synthétique n'est pas destinée à la consommation humaine. Il est produit à partir de produits pétrochimiques et vendu sur le marché de l'alimentation animale. Le saumon d'élevage, par exemple, est généralement nourri avec de l'astaxanthine synthétique beaucoup moins chère pour donner à sa chair une couleur rouge plus attrayante - sinon il serait gris pâle et peu attrayant pour les consommateurs.

Si vous mangez du saumon d'élevage, vous prenez également de l'astaxanthine synthétique, bien qu'elle ne soit actuellement approuvée dans aucun pays comme complément alimentaire humain ou comme complément diététique.

Astaxanthine du champignon de levure Phaffiarhodozyma

L'astaxanthine peut également être obtenue à partir de souches mutées du champignon de levure Phaffiarhodozyma, bien que sa structure chimique soit complètement différente de celle de l'astaxanthine naturelle. Les fabricants utilisent de la lumière UV, des rayons gamma ou des produits chimiques mutagènes pour produire les mutations.

Qu'est-ce que l'astaxanthine estérifiée ?

L'astaxanthine, qui est ingérée par les animaux marins tels que le krill, les crevettes, le saumon sauvage et le homard, est presque toujours estérifiée, ce qui signifie qu'elle est combinée à une ou plusieurs molécules d'acides gras, comme c'est le cas de l'astaxanthine naturelle provenant des microalguesHaematococcus.

L'astaxanthine de Phaffiarhodozyma n'est pas estérifiée, ce qui est également le cas de l'astaxanthine synthétique. L'astaxanthine naturelle est toujours combinée avec des acides gras qui sont fixés à l'extrémité de la molécule d'acide gras, ce qui donne une molécule estérifiée.

L'astaxanthine estérifiée a montré une stabilité accrue et une meilleure fonction biologique que les formes non estérifiées que l'on trouve dans l'astaxanthine synthétique et l'astaxanthine dérivée de la phaffia, qui sont appelées astaxanthine "libre".

L'astaxanthine dans l'alimentation

L'astaxanthine est présente à l'état de traces dans certains aliments. L'astaxanthine est présente dans les aliments suivants, entre autres :

  • Crevettes,
  • Crabes,
  • Homard (l'astaxanthine a été extraite pour la première fois du homard en laboratoire en 1938),
  • Truite,
  • Dorade rouge,
  • Saumon,
  • Caviar,
  • Carottes,
  • Poivre rouge,
  • Autres fruits et légumes à pigmentation rouge.

Le saumon rouge présente la plus forte quantité d'astaxanthine de toutes les espèces de saumon, à savoir 30-58 mg par kilogramme. Le saumon argenté en contient la deuxième plus grande quantité avec 9-29 mg par kilogramme.

De plus, le saumon sauvage fréquemment consommé a une teneur très élevée en astaxanthine, jusqu'à 20 mg par kilogramme. Notez cependant qu'il faut manger environ 165 grammes de saumon par jour pour absorber 3,3 mg d'astaxanthine.

L'astaxanthine naturelle est également proposée comme complément alimentaire, qui est dérivé d'algues. Certains fabricants ajoutent de l'astaxanthine à leurs produits à base d'huile de poisson afin d'augmenter ses propriétés antioxydantes.

Astaxanthine Studies and references

  1. Hussein G1, Sankawa U, Goto H, Matsumoto K, Watanabe H. Astaxanthin a carotenoid with potential in human health and nutrition. J Nat Prod. 2006 Mar;69(3):443-9.
  2. McNulty H, Jacob RF, Mason RP. Biologic activity of carotenoids related to distinct membrane physicochemical interactions. The American journal of cardiology. 2008 May 22;101(10A):20D-9D.
  3. McNulty H, Jacob RF, Mason RP. Biologic activity of carotenoids related to distinct membrane physicochemical interactions. The American journal of cardiology. 2008 May 22;101(10A):20D-9D.
  4. Tominaga K1, Hongo N, Karato M, Yamashita E. Cosmetic benefits of astaxanthin on humans subjects. Acta Biochim Pol. 2012;59(1):43-7. Epub 2012 Mar 17.
  5. Kumi Tominaga, Nobuko Hongo, Mayuko Fujishita, Yu Takahashi, and Yuki Adachi. Protective effects of astaxanthin on skin deterioration. J Clin Biochem Nutr. 2017 Jul; 61(1): 33–39.
  6. Nakagawa K1, Kiko T, Miyazawa T, Carpentero Burdeos G, Kimura F, Satoh A, Miyazawa T. Antioxidant effect of astaxanthin on phospholipid peroxidation in human erythrocytes. Br J Nutr. 2011 Jun;105(11):1563-71. doi: 10.1017/S0007114510005398. Epub 2011 Jan 31.
  7. Kowshik J, Baba AB, Giri H, Deepak Reddy G, Dixit M, Nagini S. Astaxanthin inhibits JAK/STAT-3 signaling to abrogate cell proliferation, invasion and angiogenesis in a hamster model of oral cancer. PloS one. 2014;9(10):e109114.
  8. Yoshida H, Yanai H, Ito K, Tomono Y, Koikeda T, Tsukahara H, et al. Administration of natural astaxanthin increases serum HDL-cholesterol and adiponectin in subjects with mild hyperlipidemia. Atherosclerosis. 2010 Apr;209(2):520-3. PubMed PMID: 19892350
  9. Fassett RG1, Coombes JS. Astaxanthin: a potential therapeutic agent in cardiovascular disease. Mar Drugs. 2011 Mar 21;9(3):447-65. doi: 10.3390/md9030447.
  10. Comhaire FH1, El Garem Y, Mahmoud A, Eertmans F, Schoonjans F. Combined conventional/antioxidant "Astaxanthin" treatment for male infertility: a double blind, randomized trial. Asian J Androl. 2005 Sep;7(3):257-62.
  11. Comhaire FH, El Garem Y, Mahmoud A, Eertmans F, Schoonjans F. Combined conventional/antioxidant "Astaxanthin" treatment for male infertility: a double blind, randomized trial. Asian journal of andrology. 2005 Sep;7(3):257-62.
  12. Park JS1, Chyun JH, Kim YK, Line LL, Chew BP. Astaxanthin decreased oxidative stress and inflammation and enhanced immune response in humans. Nutr Metab (Lond). 2010 Mar 5;7:18. doi: 10.1186/1743-7075-7-18.
  13. Earnest CP, Lupo M, White KM, Church TS. Effect of astaxanthin on cycling time trial performance. International journal of sports medicine. 2011 Nov;32(11):882-8.
Please visit the online shop in your region. Simply click on the according flag symbol!